Les fuites urinaires et le sport : est-ce normal?

Chroniques

Souffrez-vous de pertes urinaires lors de la pratique de votre sport préféré? Vous n’êtes pas seule. En effet, l’incontinence urinaire affecte les femmes de tous âges et de toute condition physique, incluant les athlètes de haut niveau. En effet, le nombre d’athlètes souffrant d’incontinence urinaire est peu rapporté, et varie de 28-80%, en fonction du sport pratiqué. Selon certaines études, la prévalence des fuites urinaires chez les sportives serait même plus grande que dans la population générale pour une clientèle du même âge.

Ceci est particulièrement le cas lors des sports à haut impact, soit les sports où les deux pieds quittent le sol en même temps (sauter, courir) en raison de la pression intra-abdominale augmentée. Pensons par exemple aux gymnastes sur trampoline.

Quel en est la cause?

Les recherches ont démontré que chez cette population, ce n’est pas le manque de force brute mais bien le manque d’endurance des muscles du plancher pelvien, et l’élargissement du hiatus vaginal causé par les pressions abdominales importantes et répétées, qui causent les fuites urinaires.

Il faut savoir que le fait de faire du sport de haut niveau n’augmente pas le risque de souffrir d’incontinence urinaire à long terme par rapport à la population générale. Par contre, si l’incontinence est présente au moment de faire le sport, il est à parier qu’elle se poursuivra, et s’intensifiera, tout au long de la vie.

Quel est le meilleur traitement?

L’entraînement musculaire du plancher pelvien est actuellement considéré comme le traitement de choix pour cette population, même si les paramètres précis de renforcement restent à déterminer. Votre physiothérapeute formée en rééducation périnéale et pelvienne saura évaluer adéquatement votre musculature et vous proposer un traitement adapté à votre condition pour vous permettre de poursuivre vos activités en confiance et au sec!

 

Sources :
– Goldstick, O. et Constantini, N. 2013, Urinary incontinence in physically active women and female athletes, Br J Sports Med 2014;48:296–298. doi:10.1136/bjsports-2012-091880
– Lousquy, R. et coll, 2014, Revue de la littérature : Incontinence urinaire chez la femme sportive, Gynécologie Obstétrique & Fertilité ́ 42 (2014) 597–603