Trigger Points ou points gâchettes : un mal qui met sous tensions (musculaires)!

Chroniques

Un peu de traduction et de définition svp!

«Trigger point» s’avère être l’expression anglaise que l’on traduit par «point gâchette». Concrètement, cela se définit comme étant un point localisé hyper irritable, que l’on retrouve le long d’une bande tendue dans un muscle. Le point gâchette peut générer une douleur suite à une compression, un étirement ou une stimulation trop importante ou trop soutenue. Chaque muscle possède des zones prédisposées aux points gâchettes. Il est même possible d’en retrouver plusieurs au sein d’un même muscle.

Un point gâchette peut être actif ou latent, c’est-à-dire qu’il reproduit la douleur de consultation du patient ou non. Au-delà de la sensibilité locale, les points gâchettes actifs ont la particularité de référer la douleur à distance, dans des zones précises du corps. Cette irradiation peut se faire ressentir comme une douleur ou comme une faiblesse. Par ailleurs, il est possible de ressentir de l’inconfort ou de la douleur seulement dans la zone d’irradiation du muscle. Il importe toutefois de traiter la douleur à la source, c’est-à-dire le muscle associé à cette irradiation.

Voici des zones de douleurs fréquentes qui peuvent être associées à un point gâchette dans un muscle environnant.

Zone où la douleur est ressentie Point gâchette musculaire associé
Dents Muscles masticateurs de la mâchoire, tels que le masséter et le temporal
Tempe et œil Muscle trapèze
Ligne partant de l’épaule, qui descend vers le coude et le dessus de la main Muscles de la coiffe des rotateurs : supra-épineux, infra-épineux
Hanche et sacrum Muscle piriforme
Fesse, derrière la cuisse, mollet Muscles fessiers
Sous le pied et talon Muscles du mollet : soléaire

Découvrez la cartographie des points gâchettes

 

                                              

 

Qu’est-ce qui pourrait causer ou entretenir ce type de pathologie ?

Le mécanisme de développement des points gâchettes est encore méconnu. Toutefois, on remarque que la création de ces points de tension est souvent associée à un manque d’oxygène aux tissus musculaires, à la suite d’une demande trop importante (contraction musculaire répétée, posture soutenue). Il en résulte donc une fatigue ou une douleur musculaire. Un impact direct ou un claquage musculaire pourrait aussi mener à ce type de pathologie, tant dans la phase inflammatoire que lors de la période de remodelage des tissus, en présence d’adhérences cicatricielles.

Les points gâchettes sont ainsi susceptibles de se développer dans une multitude de situations quotidiennes : un entraînement intense au sport, une posture travail non optimale, un faux mouvement ou même une mauvaise position de sommeil.

Quels sont les traitements possibles ?

Le but principal est de diminuer la tension musculaire et de favoriser une meilleure circulation locale. Voici quelques options de traitements utilisés en physiothérapie :

Et en prévention, que pouvons-nous faire ?