Mastites et physiothérapie : au-delà des ultrasons!

Les conditions telles la mastite et le canal lactifères bloqué, que l’on peut regrouper sous le terme ‘’inflammation du sein’’, sont des affections courantes chez les mères allaitantes. En effet, jusqu’à 20% d’entre-elles vont en subir au moins un épisode, le plus souvent durant les premières semaines de vie de bébé. C’est une condition généralement douloureuse qui complique temporairement l’allaitement et peut malheureusement compromettre la poursuite de celui-ci.

Il est de plus en plus reconnu dans le milieu médical que les ultrasons en physiothérapie peuvent aider cette condition. Par contre, le traitement efficace des mastites en physiothérapie va bien au-delà de cette modalité!

Voyons-y de plus près

Contrairement à la croyance populaire, un canal bloqué ou une mastite n’est généralement pas causé par une obstruction à l’intérieur du canal, comme par un amas de gras ou du lait séché, mais bien par une compression à l’extérieur du canal, principalement par le gonflement des tissus environnants. En effet, lorsqu’il y a stase de lait dans les glandes mammaires, celles-ci se distendent. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le lait peut stagner (c’est-à-dire rester) dans la glande mammaire : si bébé saute un boire, si maman subit une compression d’une portion du sein par un soutien-gorge inadéquat, si bébé a des difficultés à téter ou change sa façon de faire (ex : poussée dentaire), etc.

Puisque la paroi des cellules des glandes mammaires est très mince et qu’elles sont entourées de plusieurs vaisseaux sanguins, lorsqu’elles se distendent, certaines molécules plus larges entrent dans la cellule (sodium, médiateurs). Ceci engendre une réaction inflammatoire importante. Cette inflammation entraîne à son tour un gonflement des tissus autour de la glande mammaire. Les canaux lactifères se voient alors comprimés, de la même façon qu’une chaussure comprime une cheville enflée suite à une entorse. Ainsi le lait, qui stagnait dans la glande lactifère au départ a encore plus de mal à faire son chemin vers l’extérieur via les canaux lactifères qui sont comprimés par l’œdème des tissus environnants. Le phénomène inflammatoire se poursuit donc de plus belle jusqu’à ce que le lait se draine ou que la situation dégénère en infection ou en abcès. Ainsi, certains trucs populaires, comme l’utilisation de la vibration ou le massage vigoureux pour déloger le ‘’caillot’’ peuvent même empirer la condition!

En physiothérapie, plusieurs modalités sécuritaires et efficaces peuvent être utilisées pour diminuer l’œdème et ainsi faciliter le drainage du sein : le massage thérapeutique du sein, l’expression manuelle, les ultrasons, etc. La physiothérapeute formée pour intervenir auprès des mères allaitantes évaluera aussi la situation de l’allaitement et l’équipe maman-bébé afin d’aider à éliminer les causes mécaniques de l’engorgement (ex : position d’allaitement, capacité de bébé téter adéquatement). En général, 2 séances sont suffisantes pour régler la problématique aigue, mais il est impératif que la cliente soit vue rapidement. La physiothérapeute, via ses connaissances en gestion de la douleur et de maintien de l’intégrité de la peau, peut aussi intervenir en collaboration avec d’autres intervenants dans les cas plus complexes de douleur persistante au sein ou encore de plaies récalcitrantes.

En bref, si vous souffrez d’une mastite ou d’un canal bloqué, consultez-nous! Nos physiothérapeutes sont disponibles pour vous prendre en charge rapidement et efficacement.

IMPRIMER ENVOYER PAR COURRIEL