L’urgenturie (vessie hyperactive)

Chroniques

Viiiite, ça presse!

Vous êtes du genre à connaître l’emplacement des toilettes dans toute la ville? Vous ne partez pas de la maison avant d’être allée à la toilette 3 fois? On vous qualifie « pisse-minute » depuis votre tendre enfance? Vous présentez vraisemblablement des symptômes d’urgenturie.

Qu’est-ce que c’est?

L’urgenturie ou vessie hyperactive, est une condition médicale qui entraîne des envies fréquentes et urgentes d’uriner, qui peuvent s’accompagner ou non d’incontinence urinaire; on parlera alors d’incontinence urinaire d’urgence. C’est une condition fréquente, qui atteint 1 personne sur 5, homme ou femme, entre 35-65 ans. Cette condition peut être secondaire à un problème de santé particulier, par exemple : infection urinaire, certaines maladies, effet secondaire de médication. Il est donc important de d’abord consulter votre médecin pour éliminer identifier les origines potentielles de votre problématique.

Quel en est la cause?

Dans le cas où il n’y a pas d’élément de santé contributif, l’urgenturie peut être causée par une dysfonction des signaux nerveux entre votre cerveau et votre vessie : vous recevez le message que vous devez vider votre vessie alors qu’elle n’est pas réellement pleine. Elle peut aussi être le résultat d’hyperactivité des muscles de votre vessie, ce qui fait contracter votre vessie pour la vider avant qu’elle soit pleine, entraînant ainsi une forte pression sur votre vessie et par le fait même une forte envie d’uriner.

Cette condition peut-être extrêmement dérangeante, envahissant toutes les sphères de la vie d’une personne : elle peut nuire au travail, aux voyages, au sommeil et aux relations interpersonnelles. L’anxiété de ne pas trouver une toilette à temps peut empêcher la personne de participer à des activités sportives ou des sorties. Dans certains cas, la sensation d’envie devient si présente et si forte qu’elle peut même être douloureuse.

Quels sont les traitements?

Le traitement de la vessie hyperactive est possible. Au-delà de l’aspect médical (médicaments, injections), la physiothérapie pelvi-périnéale peut vous aider. Votre physiothérapeute vous aidera à modifier certaines habitudes de vie qui peuvent avoir un impact sur votre condition: hydratation, habitudes mictionnelles, normalisation de la fonction musculaire de la région pelvienne. De plus, elle pourra vous proposer l’utilisation du TENS, un appareil qui produit des impulsions électriques et permet de moduler l’influx nerveux.

Ces thérapies, démontrées efficaces dans le traitement de l’urgence urinaire, peuvent vous aider et bientôt vous pourrez faire la route Sherbrooke-Montréal sans vous arrêter à l’Ange-Gardien!

 

https://www.urologyhealth.org/urologic-conditions/overactive-bladder-(oab)