Suivi de grossesse en physiothérapie

Gestion des inconforts durant la grossesse

Les multiples changements qui se produisent dans le corps durant la grossesse entraînent parfois certains désagréments, tel les douleurs lombaires ou au bassin, la constipation, les hémorroïdes ou les varices. La physiothérapie peut aider à soulager ces conditions, et ainsi permettre à la future maman de profiter plus confortablement de cette étape si importante de la vie.

La diastase abdominale

La diastase abdominale, qui consiste en une séparation des abdominaux sur la ligne médiane de l’abdomen, en haut et en bas du nombril, survient chez 1/3 des femmes enceintes.

Même si cette condition fait partie du processus normal de la grossesse, elle peut entraîner des douleurs lombaires et pelviennes. Si vous souffrez de ces inconforts, une physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne peut vous aider.

Comment prévenir et traiter la diastase des grands droits?

Préparation de l’accouchement, prévention des incontinences

Selon une récente revue de littérature, la physiothérapie pelvi-périnéale devrait être recommandée comme intervention de première ligne dans la prévention et la gestion de l’incontinence urinaire durant la grossesse et la période post-partum. Le renforcement des muscles du plancher pelvien durant la grossesse est d’ailleurs plus efficace lors d’un suivi individuel, où la contraction du PP est enseignée de façon spécifique.

De plus, comme la grossesse est l’un des facteurs contributifs aux fuites urinaires et aux prolapsus, il pourrait être avisé de prévenir ses problématiques avec un suivi durant et juste après la grossesse.

Des éléments liés à l’accouchement sont bien documentés comme des facteurs de risque de lésion au muscle pubo-rectal, principal support des organes, et mettant ainsi les femmes puis a risque de prolapsus pelviens et d’incontinence soit :

Parmi ces facteurs, les accouchements médicaments assistés et les déchirures de haut grade spécifiquement prédisposent à l’incontinence fécale. Ainsi, il est recommandé que ces clientes entreprennent un suivi à 6 semaines post-partum pour maximiser le potentiel de récupération et minimiser le développement de l’IF.

Quelques statistiques intéressantes :

Ainsi, globalement, il est possible et même normal d’avoir certains symptômes reliés à la fonction du plancher pelvien après l’accouchement. Par contre, dépassé 8 semaines, si ces symptômes persistent, il est indiqué de consulter rapidement en physiothérapie pelvi-périnéale afin d’éviter la poursuite de ses conditions à long terme.

Le sport durant et après la grossesse

De plus en plus d’évidences supportent les bienfaits de l’activité physique durant la grossesse, autant pour la santé de la mère que pour celle de l’enfant à venir. Les changements importants au système cardio-vasculaire et musculo-squelettique liés aux hormones de la grossesse apportent leurs lots de défis dans le maintien ou l’entreprise des activités physiques : le risque de blessure est plus élevé et la réponse du corps à l’effort est différente.

Les physiothérapeutes en rééducation pelvi-périnéale ont une formation spécifique permettant de vous accompagner dans la poursuite ou le début d’activités physique durant la grossesse, afin de vous permettre d’en retirer les plus grands bénéfices.

Après l’accouchement, une période de récupération est nécessaire et variable d’une femme à l’autre. Votre physiothérapeute évaluera votre condition musculaire et pourra vous accompagner dans la reprise rapide et sécuritaire de vos activités favorites!

L’allaitement et le traitement des canaux lactifères bloqués

Les physiothérapeutes peuvent vous aider avec les problématiques liées à l’allaitement. L’utilisation d’ultrasons est très utile en cas de canaux lactifères bloqués ou mastite, de plus, un bon positionnement lors de l’allaitement facilite la lactation, et prévient les blessures chez la maman. Considérant qu’une maman allaite environ 40 heures par semaine, être bien positionnée n’est pas un luxe!

Physiotherapy Support For Breastfeeding