Douleurs abdominales, ballonnements

Les douleurs abdominales subaiguës sont une condition médicale fréquente, mais moins un diagnostic fréquemment rencontré en physio. Évidemment, un examen médical devrait être fait pour éliminer une cause organique avant de consulter en physio. De plus, le physiothérapeute en rééducation pelvi-périnéale devra évaluer de façon exhaustive le client afin de s’assurer d’une contribution musculo-squelettique à sa condition.

Les conditions que la physiothérapie pelvi-périnéale peut aider :

Dans le cas de douleur de causes organiques chroniques, comme l’IBS ou d’endométriose, la physio pourra contribuer à la gestion des symptômes douloureux, ou travailler sur les douleurs persistantes au-delà du temps de guérison normalement attendu, par exemple : douleurs résiduelles post-néphrolithiases.

Le syndrome du côlon irritable, le plus fréquent désordre du système gastro-intestinal, affecte 20%de la population mondiale. Les symptômes sont une douleur ou un inconfort associé à des ballonnements chroniques au niveau abdominal, soulagé par la défécation et dont les habitudes défécationnelles sont perturbées, soit constipation ou diahrée ou alternance des deux.

Les causes de ce syndrome demeurent inconnues, mais certains facteurs ont été mis en lumière, comme par exemple :

Certaines personnes peuvent souffrir de douleurs abdominales après une chirurgie. On pourrait alors retrouver des adhérences abdominales : 40% des cas (cholécystectomies, appendicectomies, colectomies, hystérectomies, et césariennes) développent des douleurs abdominales chroniques suite à la chirurgie, potentiellement liées aux adhérences.

Le traitement actuel consiste en la lyse chirurgicale des adhérences, qui démontre une efficacité très variable, avec 20% des clients qui n’auront aucune amélioration de la condition et 20% qui auront une récurrence des adhérences. La physiothérapie présente une avenue prometteuse dans le traitement de ces conditions.