Constipation

La constipation, c’est quoi ? C’est essentiellement le fait de devoir générer des efforts pour aller à la selle. Cela n’a rien à voir avec la fréquence.

Dans la prévention et le contrôle de la constipation, on entend souvent parler des changements diététiques, de l’exercice physique, de l’hydratation et les divers laxatifs. Cependant, la plupart de ces modalités visent à amollir les selles ou contrôler leur texture. Il ne faut cependant pas oublier que la défécation est un processus actif et complexe, qui requiert d’activation et la relaxation de plusieurs muscles, de façon coordonnée pour obtenir une vidange rectale efficace et sans effort.

Les forces de poussée répétées sur le plancher pelvien via une mécanique inadéquate peuvent entrainer des hémorroïdes, des prolapsus, des descentes périnéales et même une neuropathie puddendale par traction à long terme.

De façon simple, il faut comprendre que le muscle pubo-rectal qui prend son origine sur le pubis et qui crochète le rectum bas et le canal anal, est normalement légèrement tonique au repos, ce qui constitue un mécanisme efficace de continence. Cependant, si cette tension ne relâche pas lors de la défécation, c’est tout le plancher pelvien qui descendra, entrainant une tension excessive sur les tissus.

Ainsi, une façon simple d’améliorer cette condition, est de reproduire la position accroupie à la toilette. En effet, lorsque les genoux sont plus hauts que les hanches, l’angle ano-rectal se redresse, ce qui facilite la défécation.

Voir la position adéquate

En physio, nous utilisons aussi un appareil biofeedback pour mesurer l’activité électrique des muscles pelvien lors des efforts de défécation pour aider le client à améliorer sa coordination et son patron de mouvement, en plus d’évaluer la capacité et l’efficacité pour générer une poussée abdominale.