×

Prenez note que notre système de prise de rendez-vous en ligne est hors d’usage. Veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone afin de prendre rendez-vous. Merci de votre compréhension.

Qu’est-ce qu’un claquage musculaire (déchirement musculaire)

Chroniques

Animateur: Nous parlons aujourd’hui avec Louis-Simon Allaire de la clinique de physiothérapie Physio Atlas, d’un claquage musculaire ou déchirement musculaire.

Louis-Simon: Le claquage musculaire est un déchirement qui est fait par une contraction puissante d’un muscle. C’est en fait la fibre du muscle qui se déchire. Ça prend une contraction rapide comme nous voyons parfois avec un sprinter qui se tient l’arrière de la jambe, c’est qu’il souffre d’un claquage au niveau de l’ischio-jambier. C’est un effort intense sur une courte distance comme sur le 100, 200 ou même jusqu’à 800 mètres. Lors d’un effort intense, le muscle déchire, l’athlète n’est donc plus en mesure de finir sa course. C’est ce qu’on appelle un claquage musculaire ou un déchirement par claquage.

Pendant les jeux du Canada à Sherbrooke, c’est une blessure que l’on verra probablement cette semaine due aux efforts intenses des athlètes.

Animateur: Est-ce une blessure commune?

Louis-Simon: Oui c’est une blessure que nous voyons quand même fréquemment, qui guérit heureusement assez bien. La fibre musculaire qui est déchirée est assez bien vascularisé ce qui guérit relativement bien. Il y a quand même des précautions à prendre avec ce genre de blessure. Les symptômes sont principalement la rougeur, l’enflure, des saignements ou, à son niveau le plus sévère, une atrophie du muscle. Le plus fréquent sera une faiblesse marquée et un bon spasme musculaire.

Animateur: La douleur d’une telle blessure sur une échelle de 1 à 10, quelle est-elle?

Louis-Simon: Évidemment, la douleur n’est pas la même pour chaque personne, mais c’est une blessure qui peut être franchement douloureuse. N’ayant jamais eu moi-même ce genre de blessure, il est difficile de répondre à cette question.

Animateur: Qu’est-ce qui cause ce genre de blessure? Peut-on l’éviter avec de bons échauffements?

Louis-Simon: L’échauffement est évidemment important avant chaque effort physique. C’est la première chose que nous allons vérifier avec vous lors d’une visite à la clinique suite à un claquage musculaire. Vous êtes-vous bien échauffé? Avez-vous une routine d’échauffement, d’étirements dynamiques spécifiques à votre activité? Est-ce que ça évitera à tout coup un claquage, la réponse est malheureusement non. C’est une déchirure qui vient avec une contraction franche et rapide donc c’est difficile à éviter, mais lorsque l’on est bien échauffé, on met toutes les chances de notre côté.

Animateur: Comment fonctionne la réadaptation?

Louis-Simon: Lors de la phase aiguë, donc lorsque ça vient de se produire, c’est les premiers soins : on évite de marcher sur la blessure, on protège le muscle, on peut appliquer un bandage compressif qui aidera à contenir l’inflammation, mettre de la glace sur la blessure et on élève le membre blessé, toutes ces actions sont bonnes à faire. Par la suite, en clinique de physiothérapie, nous aiderons à accélérer la guérison en utilisant des modalités anti-inflammatoires comme l’ultrason ou l’électrothérapie qui faciliteront la guérison. Suite à ça, il y aura les exercices et les mouvements actifs, car nous devrons rééduquer le muscle. Comme je le disais précédemment, un muscle guérit assez bien. Avec de bons exercices nous sommes capables de stimuler la guérison sans amplifier la blessure. Tranquillement, les exercices de renforcement et d’équilibre suivront afin de récupérer toute la stabilité dont nous avons besoin. Dépendamment de la gravité du claquage, la guérison peut prendre de 2 à 4 semaines.

Animateur: Est-ce que le temps de réadaptation dépend de l’âge de la personne? Est-ce que la guérison se fait plus rapidement si l’on est plus jeune?

Louis-Simon: Certainement quand nous sommes plus jeunes parce que nous sommes généralement plus en forme. Cela dépend beaucoup plus de la forme physique, la forme cardio-respiratoire, la santé du muscle que de l’âge. Une personne très active récupérera beaucoup plus vite, peu importe son âge.